Jump menu

Main content |  back to top

L'histoire du Groupe Royal Dutch Shell

Ce qui a commencé, voici près de 200 ans dans une petite boutique à Londres, est aujourd’hui l’une des principales entreprises du secteur mondial de l’énergie.

Les débuts

Il y a presque 200 ans, un marchand londonien d’antiquités commence à importer des coquillages d’Extrême-Orient afin de répondre à la mode de la décoration exotique.

Le commerce de Marcus Samuel a ainsi posé les bases d’une entreprise florissante d’import-export lorsque ses fils Marcus Junior et Sam lui succèdent.

A cette époque, le pétrole est essentiellement utilisé pour l’éclairage et la fabrication de lubrifiants. Le secteur est basé à Bakou, en Russie, où il dispose de grandes réserves de pétrole de bonne qualité et d’un port naturel occupant une position stratégique.

La révolution du transport du pétrole

L’arrivée du moteur à combustion interne, en 1886, entraîne une augmentation de la demande de carburant. Forts de leur expérience en matière de transport par mer, les frères Samuel ont recours aux services d’une flotte de bateaux à vapeur afin de transporter le pétrole en vrac.

Ils révolutionnent le transport du pétrole lors du voyage inaugural de leur premier pétrolier, le Murex.

En 1892, le Murex est le tout premier pétrolier à franchir le Canal de Suez. L’entreprise des frères Samuel prend alors le nom de Shell Transport and Trading Company en 1897. Son logo représente alors une moule.

La naissance de Royal Dutch Shell

Les activités de transport de Shell en Orient, associées à la recherche de nouveaux gisements de pétrole afin de réduire la dépendance envers la Russie, amènent l’entreprise à entrer en contact avec Royal Dutch Petroleum. Les deux entreprises unissent leurs forces en 1903 afin de se protéger contre la domination de Standard Oil. Elles fusionne leurs intérêts en 1907 afin de former le groupe Royal Dutch Shell.

Le logo de Shell devient alors, et est encore aujourd’hui, un pétoncle.

À la fin des années 1920, Shell est devenue la première compagnie pétrolière au monde, produisant 11% du pétrole brut mondial et détenant 10% du tonnage de ses pétroliers. Les années 1930 sont difficiles : les actifs du groupe au Mexique sont saisis et Shell est contrainte de concéder de généreuses conditions au gouvernement vénézuélien lors de la nationalisation de ses champs pétrolifères.

'expansion d'après-guerre

Après la Seconde Guerre mondiale, la paix fait augmenter de matière considérable l’utilisation de la voiture. Shell étend alors ses activités en Afrique et en Amérique du Sud. Le transport par mer prend de l’ampleur et gagne en efficacité. En 1947, Shell fore le premier puits de pétrole en mer commercialement rentable dans le Golfe du Mexique. En 1955, Shell possède 300 puits. En 1958, elle entame la production au Nigeria.

La crise pétrolière

En 1969, Khadafi prend le pouvoir en Libye, réduit la production de pétrole et fait ainsi augmenter les prix. D’autres producteurs menacent de faire de même. La crise atteint son apogée lors de la guerre du Yom Kippour, en 1973. En quelques semaines, les pays de l’OPEC quadruplent le prix du pétrole et imposent un boycott pendant deux mois. L’impact sur l’Occident est catastrophique sur le plan économique.

L'exploitation de nouvelles ressources

Les années 1970 sont remarquables pour le développement des champs pétrolifères de Shell en Mer du Nord et en Amérique du Sud – difficile et cher à réaliser, mais crucial étant donné la réduction de l’approvisionnement en provenance du Moyen-Orient.

En 1978, Shell termine la construction de la plate-forme de forage et de production Cognac dans le Golfe du Mexique, la plus haute plate-forme du monde (335 m).

Expansion

A partir du milieu des années 1990, à mesure que les questions environnementales prennent de l’importance, le public suit de plus en plus près l’activité de l’industrie pétrolière. Shell est critiquée pour ses projets d’élimination de la plate-forme Brent Spar et connaît des difficulté au Nigeria. Au tournant du nouveau millénaire, Shell s’étend en Chine et en Russie.

En 2005, Shell dissout son ancienne structure organisationnelle pour créer une nouvelle entreprise unique. Shell reste l’une des plus grandes entreprises au monde dans le secteur du gaz et du pétrole et s'intéresse au gaz naturel liquéfié ainsi qu’aux produits issus de la conversion du gaz en liquide (GTL). Shell contribue à la mise au point de biocarburants durables.