Jump menu

Main content |  back to top

Corporate

Approbation du GTL Jet Fuel pour l'aviation civile

Shell a aujourd'hui accueilli très favorablement la publication par ASTM International d'une nouvelle spécification qui approuve totalement et inconditionnellement l'utilisation de mélanges de kérosène et GTL (Gas to Liquid) pour propulser les appareils commerciaux.

Cette nouvelle spécification, ASTM D7566 "Carburéacteur d'aviation contenant des hydrocarbures de synthèse" approuve l'utilisation d'un carburéacteur contenant jusqu'à 50% de kérosène GTL dans l'aviation civile.

Ces mélanges seront appelés GTL Jet Fuel.

Le kérosène GTL est l'un des cinq produits de type GTL qui seront produits en volumes commerciaux par le projet Pearl GTL, actuellement en construction par Qatar Petroleum et Shell. Sa production sera d'environ un million de tonnes de kérosène GTL par an, quantité suffisante pour propulser un avion de transport commercial type sur un demi-milliard de kilomètres (soit le transport de 250 passagers 4000 fois autour de la terre) lorsqu’il est utilisé  à 50% pour obtenir le GTL Jet Fuel.

La construction de Pearl GTL doit s'achever à la fin de l'année 2010, la montée en puissance du projet nécessitant ensuite environ 12 mois. La disponibilité du Kérosène GTL est prévue à compter de 2012.

La publication de cette spécification fait suite à deux années de recherche et de discussions au sein du groupe de spécification ASTM, organisme multipartite réunissant des producteurs, des fabricants d'équipements et des consommateurs de carburant aviation.

Shell intervient aussi dans le cadre d'un consortium réunissant également Airbus, Qatar Fuel Company (WOQOD), Qatar Petroleum, Qatar Science & Technology Park et Rolls-Royce et qui mène des recherches sur les avantages potentiels de l'utilisation du Jet Fuel GTL dans les moteurs d'avion. Le Jet Fuel GTL génères moins d'émissions de particules et autres polluants affectant la qualité de l'air locale. Le Jet Fuel GTL a aussi une densité d'énergie légèrement plus élevée par kilogramme que le kérosène de pétrole, ce qui signifie que chaque kilomètre parcouru nécessite une moindre masse de carburant. Entre autres sujets, le consortium travaille sur la quantification de cette économie potentielle de carburant.

Andy Brown, Vice–président exécutif de Shell pour le Qatar et Directeur général du projet Pearl GTL, a déclaré : "Je pense que les qualités du Jet Fuel GTL, entre autres son potentiel de réduction de la pollution autour des aéroports et son aptitude à permettre une légère réduction de la charge de carburant va en faire un produit attractif pour les compagnies aériennes et les autorités aéroportuaires. Pour le Qatar, le GTL va lui permettre de commercialiser son gaz naturel sur divers marchés actuellement approvisionnés en produits dérivés du pétrole. L'approbation publiée aujourd'hui fait de l'aviation un autre de ces marchés et va aider le Qatar à maximiser la valeur qu'il peut tirer de ses ressources naturelles."

Pearl GTL convertira le gaz naturel en carburants liquides, lubrifiants et produits chimiques de base. En sus du kérosène GTL, Pearl GTL produira : du gasoil GTL, un type de carburant diesel ; des huiles à base de GTL, utilisées pour fabriquer des lubrifiants de haute qualité ; de la paraffine normale de GTL, utilisée pour la production de détergents ; et du naphte de GTL, matière de base pour la production de plastique.