Jump menu

Main content |  back to top

News and Media Releases

Shell confirme une découverte en eaux profondes au large de la Guyane Française

Dans le cadre du consortium opéré par Tullow, Shell confirme aujourd'hui une découverte de pétrole sur le permis de Guyane Maritime à environ 150 kilomètres des côtes de la Guyane française.

Le puits GM-ES-1 est en cours de forage à une profondeur d'eau de plus de 2.000 mètres et a, à ce jour, atteint une profondeur de 5711 mètres. Le puits a rencontré plus de 70 mètres d'huile dans deux formations géologiques. Le consortium prévoit de continuer à forer jusqu’à atteindre la profondeur cible.

"Nous sommes satisfaits des résultats préliminaires de cette première exploration au large des côtes de la Guyane française" a déclaré Dave Lawrence, vice-président exécutif Exploration. "Nous sommes au début de l'évaluation, mais les premiers résultats sur ce prospect sont encourageants. Le consortium va poursuivre le forage, en évaluer les résultats et déterminer les prochaines étapes."

Shell a acquis une participation initiale de 33% dans le consortium en 2009 et a augmenté sa participation à 45% en 2010, sous réserve de l'approbation du gouvernement. Le consortium est actuellement opéré par Tullow (27,5%) et a pour autres partenaires Total (25%) et Northpet (2,5%), une société détenue à 50% par Northern Petroleum PLC et 50% par Wessex Exploration plc.

Contacts

Shell Media Relations

Presse internationale et européenne: +31 70 377 3600

Shell Investor Relations

Europe: + 31 70 377 3996 

Etats-Unis d’Amérique: +1 713 241 2069

Note d'avertissement

Les sociétés dans lesquelles Royal Dutch Shell plc détient directement et indirectement des investissements sont des entités séparées. Dans le présent communiqué de presse, "Shell", "Groupe Shell" et "Royal Dutch Shell" sont parfois utilisés par commodité lorsqu'il est fait référence à Royal Dutch Shell plc et ses filiales en général. De même, les mots "nous" et "nos" sont également utilisés pour désigner des filiales en général ou ceux qui travaillent pour elles. Ces expressions sont également utilisées lorsque l'identification de telle société ou de telles sociétés n'a pas d'objectif utile en soi. "Filiales", "Filiales Shell" et "Sociétés Shell" telles qu'elles sont utilisées dans le présent communiqué de presse désigne les sociétés dont Royal Dutch Shell détient directement ou indirectement le contrôle, soit en ayant une majorité des droits de vote soit le droit d'exercer un pouvoir de contrôle. Les sociétés dans lesquelles Shell a une influence significative mais pas de contrôle sont désignées par les expressions "sociétés associées" ou "associés" et les sociétés dans lesquelles Shell a un contrôle partagé sont désignées par l'expression "entités contrôlées conjointement". Dans ce communiqué de presse, associés et entités contrôlées conjointement sont également désignées par "investissements en capitaux propres". Le terme "Intérêts Shell" est utilisé par commodité pour indiquer les intérêts participatifs (par exemple, notre part de 24% dans Woodside Petroleum Ltd.) directs ou indirects détenus par Shell dans une société en participation, un partenariat ou une société, après exclusion de tous les intérêts de tierces parties.

Le présent communiqué de presse contient des déclarations prospectives concernant la situation financière, les résultats d'exploitation et d'activité de Royal Dutch Shell. Toutes les déclarations autres que les déclarations de faits historiques sont, ou peuvent être réputés être des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont des déclarations d'attentes futures basées sur des attentes et hypothèses courantes de management et qui font intervenir des risques connus et des incertitudes pouvant faire que les résultats réels, performances ou événements diffèrent de façon matérielle de ceux exprimés ou impliqués dans ces déclarations. Les déclarations prospectives incluent, entre autres choses, des déclarations concernant l'exposition potentielle de Royal Dutch Shell aux risques de marché et des déclarations exprimant les attentes, croyances, estimations, prévisions, projections et hypothèses du management. Ces déclarations prospectives sont identifiées par leur utilisation de termes et d'expressions tels que "anticiper", "estimer", "pourrait", "estimation", "attentes", "ont l'intention", "peuvent", "planifient", "objectifs", "prévisionnel", "probablement", "projettent", "vont", "cherchent à", "visent", "risques", "objectifs", "pourraient" et termes et expressions similaires.

Il existe en outre un certain nombre de facteurs qui pourraient affecter les opérations futures de Royal Dutch Shell et pourraient faire que ces résultats diffèrent de façon matérielle de ceux exprimés dans les déclarations prospectives incluses dans le présent communiqué de presse, y compris (mais sans s'y limiter) : (a) fluctuation des prix du pétrole brut et du gaz naturel ; (b) changement de la demande des produits Shell ; (c) fluctuation des devises ; (d) résultats de forage et de production ; (e) estimation des réserves ; (f) perte de part de marché et concurrence du secteur ; (g) risques environnementaux et physiques ; (h) risques associés à l'identification pour acquisition de terrains et cibles appropriés, et réussite de la négociation et conclusion positive de telles transactions ; (i) risque de conduite d'activités dans des pays en développement et pays soumis à des sanctions internationales ; (j) développements législatifs, fiscaux et réglementaires y compris mesures de régulation concernant le changement climatique ; (k) conditions de marché économiques et financières dans différents pays et régions ; (l) risques politiques y compris les risques d'expropriation et de renégociation des termes des contrats avec des services gouvernementaux, retards ou avancements dans l'approbation de projets et retards dans le remboursement de coûts partagés ; et (m) changement des termes d'échange.

Toutes les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse sont expressément qualifiées dans leur intégralité par les déclarations prudentes contenues ou désignées dans cette section. Les lecteurs ne doivent pas s'appuyer de façon excessive sur les déclarations prospectives. Des facteurs supplémentaires pouvant affecter les résultats futurs figurent dans le document 20-F Royal Dutch Shell pour l'exercice achevé au 31 décembre 2010 (disponible à l'adresse www.shell.com/investor et www.sec.gov).

Ces facteurs doivent également être pris en compte par le lecteur. Chaque déclaration prospective n'est valable qu'à la date du présent communiqué de presse, à savoir le 9 septembre 2011. Ni Royal Dutch Shell ni aucune de ses filiales ne s'engage à actualiser ou à réviser de façon publique toute déclaration prospective suite à de nouvelles informations, événements futurs ou autres informations. Au vu de ces risques, les résultats peuvent différer de façon matérielle de ceux indiqués, impliqués ou inférés à partir des déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse.

La Commission des opérations de bourse des Etats-Unis (SEC) ne permet aux sociétés de pétrole et de gaz, dans leurs enregistrements effectués auprès de la SEC, de divulguer que les réserves prouvées qu'une société a démontré par la production réelle ou par des essais de formations concluants montrant que ces réserves peuvent être exploitées de façon économique et légale aux conditions économiques et d'exploitation en vigueur. Nous pouvons avoir utilisé certains termes dans le présent communiqué de presse que les recommandations de la SEC nous interdisent strictement d'inclure dans les enregistrements que nous déposons auprès de la SEC. Les investisseurs sont vivement invités à étudier attentivement les informations publiées dans notre Formulaire 20-F, Fichier N°1-32575, disponible sur le site web de la SEC à l'adresse www.sec.gov. Vous pouvez également obtenir ces formulaires auprès de la SEC en appelant le 1-800-SEC-0330.