Jump menu

Main content |  back to top

Actualités et communiqués de presse

Shell Aviation investit dans un nouveau dépôt de carburants à l’aéroport de Beauvais, France

Londres, le 7 janvier 2016: Shell Aviation a investi dans un dépôt de carburants tout neuf à l’aéroport de Paris-Beauvais-Tillé - BVA, l’un des dix plus grands aéroports en France en termes du nombre de passagers. Ce nouveau dépôt, sur 8000m² de terrain, a une capacité de stockage égale à trois fois celle de l’ancienne installation, ce qui améliore la sécurité de l’approvisionnement de l’aéroport.
Beauvais Depot

« Cet investissement émane de notre stratégie commerciale qui consiste à concentrer nos efforts de croissance sur des régions clés. Outre les nouvelles opportunités d’affaires créées par l’arrivée sur de nouveaux aéroports, nous aidons nos clients et sites existants à être plus compétitifs, et à améliorer l’efficacité et la sécurité de leurs opérations grâce à des investissements tels que le nouveau dépôt de Beauvais. Notre croissance se poursuit avec nos partenaires de long terme » a déclaré Mel Lane, Directrice Générale de Shell Aviation Europe. 

Shell Aviation est présent sur l’aéroport de Paris Beauvais Tillé depuis plus de 60 ans, et sa filiale Avitair est le seul opérateur de l’aéroport chargé des installations de stockage de carburants et des services d’avitaillement. L’aéroport de Beauvais, situé près de la ville de Beauvais dans le Nord de la France, dessert plus de 4 millions de passagers chaque année.1 Outre les nombreuses compagnies aériennes commerciales qui utilisent l’aéroport régulièrement, Beauvais est l’un des principaux aéroports français de Ryanair, dont le premier fournisseur en France et en Europe est Shell Aviation. Le nouveau dépôt agrandi permet à Beauvais de répondre à la demande de la clientèle, tout en assurant une sécurité d’approvisionnement pour la croissance à venir de l’aéroport.  

« Ce dépôt est la dernière étape en date de notre longue collaboration avec Shell Aviation. Nous sommes ravis que la société ait construit cette installation remarquable grâce à sa vaste expertise en matière de stockage et de manutention des carburants. Cette infrastructure est cruciale pour nous aider à réaliser nos ambitions de croissance en servant nos clients existants et en renforçant notre position pour offrir aux compagnies aériennes un service approvisionnement compétitif» a indiqué Michel Liot, Président de la Société de Gestion de l’Aéroport de Beauvais. 

Le nouveau dépôt comporte six réservoirs de stockage de Jet A1 d’une capacité de120 m3 et trois pompes de dépotage et de chargement. L’une des caractéristiques importantes de l’installation est la zone de dépotage nouvellement créée côté ville grâce à laquelle les camions du transporteur n’ont plus à pénétrer dans la zone d’accès restreint pour remplir les réservoirs, ce qui réduit la circulation côté piste. Outre les nouvelles installations d’avitaillement, le nouveau dépôt comporte aussi un bâtiment de bureaux pour le personnel, qui a été construit conformément à la norme française de rendement RT 2012afin d’assurer à l’immeuble une faible consommation d’énergie. Shell Aviation a aussi ouvert une unité Avgas en self-service dans l’aéroport en 2014. 

Investir dans de nouvelles infrastructures au sein d’opérations existantes fait partie du programme de Shell Aviation Centre of Excellence (ACE), qui a fait son apparition à Beauvais en 2014. Ce programme se concentre sur la réalisation d’opérations efficaces, en instaurant et en maintenant des normes de sécurité exigeantes, en utilisant des équipements d’avant-garde et en apportant un soutien de marketing à l’ensemble de la marque Shell. 

Shell Aviation dessert environ 1000 clients européens dans 17 pays d’Europe.

1www.aeroport.fr

Déclaration de limitation de responsabilité 

Les sociétés dans lesquelles la Royal Dutch Shell plc détient des intérêts directs ou indirects sont autant d'entités séparées. Dans le présent communiqué, les expressions « Shell », « Groupe » et « Groupe Shell », ainsi que les références à Shell en tant que « société » ou « entreprise » sont parfois employées pour faciliter la lecture lorsqu'il est fait référence aux entreprises du Groupe dans leur ensemble. De la même manière, les termes « nous », « notre » ou « nos » sont parfois employés pour désigner les entreprises du Groupe en général ou les individus qui travaillent pour elles. Ces expressions sont également utilisées lorsqu'il n'est pas nécessaire d'identifier d'entreprises spécifiques. Les termes « filiales », « filiales de Shell » et « sociétés Shell » sont utilisés dans ce communiqué pour désigner les sociétés sur lesquelles Royal Dutch Shell exerce un contrôle direct ou indirect.

Les sociétés sur lesquelles  Shell exerce un contrôle conjoint sont généralement désignées par le terme « entités sous contrôle conjoint » et les sociétés sur lesquelles Shell a une influence significative mais aucun contrôle ou contrôle conjoint sont désignées par le terme « associés ». Dans ce communiqué, les entités sous contrôle conjoint et les associés sont également désignées par le terme « investissements mis en équivalence ». L’expression « intérêt de Shell » est utilisée pour des raisons pratiques pour indiquer la participation directe et/ou indirecte (par exemple, par le biais de notre actionnariat de 23 % dans Woodside Petroleum Ltd.) de Shell dans une entreprise, un partenariat ou une société, après exclusion des intérêts de tiers. Le présent rapport renferme des énoncés prospectifs se référant à la situation financière, aux résultats d'exploitation et aux activités de la Royal Dutch Shell.

Toutes les déclarations autres que se référant à des faits avérés sont ou peuvent être considérées comme des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des déclarations représentant des hypothèses futures qui reposent sur les attentes actuelles et les prévisions de la direction et sous-entendent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes susceptibles d'entraîner des résultats, performances ou événements réels matériellement différents des suppositions implicites ou explicites contenues dans lesdits énoncés prospectifs. Ces informations prospectives comprennent notamment celles relatives à l'exposition potentielle de Royal Dutch Shell aux risques du marché et des informations exprimant les attentes, estimations, prévisions, projections et autres hypothèses de la direction de RDS. Les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l'utilisation de termes ou d'expressions tels que « anticiper », « croire », « pourrait », « estimer », « s'attendre à », « buts », « avoir l'intention de », « pourra », « objectifs », « perspectives », « prévoir », « probablement », « projeter », « risques », « programme », « chercher à », « devrait », « cible », « sera » et autres expressions et termes similaires.

Il existe de nombreux facteurs susceptibles d'affecter les activités futures de la Royal Dutch Shell et qui pourraient entraîner des divergences matérielles substantielles des résultats par rapport aux hypothèses exprimées dans les énoncés prospectifs inclus au présent rapport, y compris (sans limitation) : (a) les fluctuations de prix du pétrole brut et du gaz naturel ; (b) l'évolution de la demande pour les produits proposés par le Groupe ; (c) les fluctuations de devises ; (d) les résultats de forage et de production ; (e) les évaluations des réserves ; (f) les pertes de parts de marché et de position concurrentielle ;

(g) les risques environnementaux et physiques ; (h) les risques associés à l'identification de propriétés et cibles d'acquisitions potentielles adéquates, et la réussite des négociations et de la conclusion des transactions en question ; (i) les risques associés aux activités dans les pays en développement et dans les pays soumis à des sanctions internationales (j) les développements législatifs, fiscaux et réglementaires, y compris la réglementation résultant du changement climatique; (k) la situation économique et financière du marché dans les différents pays et régions ;

(l) les risques politiques, notamment les risques politiques, notamment les risques d’expropriation et de renégociation des clauses de contrats avec des entités gouvernementales, le retard ou l’avancement dans l’approbation de projets et le retard dans le remboursement de coûts partagés ; et (m) les changements dans les modalités commerciales. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué sont expressément présentés comme tels, dans leur intégralité, en vertu des avertissements contenus ou indiqués dans la présente section. Les lecteurs ne doivent pas accorder une confiance excessive à ces données prospectives. D'autres facteurs pouvant affecter les résultats futurs sont présentés dans le formulaire 20-F de la Royal Dutch Shell pour l'exercice clos au 31 décembre 2014 (disponible aux adresses respectives www.shell.com/investor et www.sec.gov).

Ces facteurs de risques s'appliquent expressément à toutes les prévisions contenues dans le présent communiqué et doivent être pris en compte par le lecteur. En tout état de cause, la validité de chaque énoncé prospectif devra s'entendre à la date du communiqué, à savoir le 7 janvier 2016. La Royal Dutch Shell et ses filiales ne sont aucunement tenues de mettre publiquement à jour ni de réviser les énoncés prospectifs en fonction des nouvelles informations, événements futurs ou autres faits dont elles auraient connaissance.

Compte tenu des risques précisés ci-dessus, les résultats pourront différer considérablement des hypothèses anticipées, ou suggérées de manière implicite par les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué. Il se peut que dans ce communiqué, Shell ait utilisé certains termes, comme le terme ressources, qu’il lui est strictement interdit d’inclure dans ses dossiers par la SEC. Les investisseurs aux États-Unis sont priés de tenir compte de la seule information contenue dans notre formulaire 20-F, Fichier n°1-32575, disponible sur le site Internet www.sec.gov. Vous pouvez également obtenir ledit formulaire auprès de la SEC en appelant le 1-800-SEC-0330.

Page Outils