Le Shell Eco-marathon Europe aura lieu au Queen Elizabeth Olympic Park de Londres du 25 au 28 mai prochain. Le challenge se tiendra conjointement au festival Make the Future, un événement de 4 jours qui célèbre les idées lumineuses et les solutions potentielles répondant au défi énergétique du monde moderne.

Chaque année la compétition prend place dans deux autres lieux en Asie et en Amérique du Nord.  

Un Challenger Event Shell Eco-marathon en France

Du 23 au 25 juin prochain, la France aura également la chance d’accueillir un Challenger Event qui se déroulera sur la piste de karting du Mans. 50 équipes d’Europe et d’Afrique du Nord auront l’opportunité de tester et d’améliorer leurs véhicules et pourront partager plus de temps avec les équipes techniques de Shell dans le but d’être sélectionnées pour le Shell Eco-marathon 2018.

Cet événement, plus petit que le Shell Eco-marathon, se déroule sur une piste officielle et non sur un circuit urbain. Il permet ainsi de se concentrer sur les étudiants et de mieux les accompagner pour les aider à la conception et à la conduite de leur véhicule.

À propos du Shell Eco-marathon

Après un an de préparation, de jeunes et brillants étudiants n’auront que quelques jours pour s’affronter, à travers les véhicules qu’ils ont eux-mêmes construits, dans une course à l’efficacité énergétique optimale.

Catégories de véhicules

La compétition se divise en deux catégories. Les Prototypes ont pour priorité d’obtenir un maximum d’efficacité, le confort du passager passant en second plan. Les UrbanConcept encouragent la conception de modèles plus pratiques.

Les véhicules sont aussi classés par type d’énergie:

  • La classe des carburants moteurs à combustion inclut essence, diesel, carburant liquide issu du gaz naturel ou de l’éthanol.
  • La classe « mobilité électrique » est dédiée aux véhicules alimentés par des cellules d’hydrogène et des batteries au lithium.

Le défi

Durant plusieurs jours, les équipes font de multiples tentatives pour parcourir le plus de kilomètres possibles avec l’équivalent d’un litre de carburant. Les véhicules réalisent un nombre de tours prédéfini sur le circuit, et ce dans un temps donné. Les organisateurs calculent leur efficacité énergétique et nomment un vainqueur pour chaque catégorie et chaque classe d’énergie.

Par ailleurs, des prix spécifiques récompensent les équipes qui ont brillé dans des domaines tels que la sécurité, l’esprit d’équipe et le design de leur véhicule.

La compétition inspire les ingénieurs du futur à transformer leur vision de la mobilité durable en réalité, ne serait-ce que pendant quelques jours. Elle suscite également un débat passionnant sur ce que pourrait être un jour les voitures du futur.

Historique

La compétition remonte à 1939, lorsque des employés de la Shell Oil Company aux États-Unis ont amicalement parié entre eux sur celui qui parcourrait le plus de kilomètres avec une quantité de carburant donnée.

Depuis, la course a pris de l’ampleur en se déployant sur deux autres continents. Elle inclut désormais plusieurs types d’énergies, et a permis de faire émerger un débat passionnant sur le futur de l’énergie et de la mobilité.

Plus d'informations (www.shell.com - site en Anglais)