Glenn Wilson

Ingénieur automobile avec plus de 35 ans d'expérience, il fait partie de l'équipe Shell Engine and Vehicle Technology, et travaille avec les carburants Shell V-Power depuis les débuts de ce programme de développement.

Tout comme nous avons besoin de cinq fruits et légumes par jour pour rester en bonne santé, votre voiture ou votre moto a aussi besoin d'un régime équilibré.

L'ingénieur automobile Glenn Wilson travaille pour Shell depuis plus de 25 ans. Son immense expérience en a fait une sorte de nutritionniste des moteurs. Il sait également de quels ingrédients ils ont besoin.

Notre secret pour développer le meilleur carburant c’est de bien comprendre ce qu'il se passe au cœur du moteur : l'interaction entre le carburant et les composants du moteur. Nous voulons que votre voiture soit performante, et le choix du carburant joue un grand rôle.

Mais comment fonctionne le Shell V-Power Nitro+ ? Nous avons demandé à Glenn de nous guider dans l'anatomie d'un moteur.

La chambre de combustion

C’est le cœur et les poumons du moteur, où l'air est aspiré et mélangé au carburant avant d'être agité, comprimé, brûlé et évacué. C’est ce que l’on appelle les quatre temps du moteur.

Dans les moteurs à essence, la bougie d'allumage initie la combustion, qui crée une pression et force le piston à redescendre. Toutefois, à pression et température élevées, certains carburants peuvent présenter une tendance à la combustion spontanée. Cela peut provoquer un bruit de détonation ou de cliquetis, dû à de petites salves de combustion indésirables. Les performances du moteur peuvent en souffrir, et il peut même parfois s’endommager. L'indice d'octane de l'essence mesure justement la résistance à cette détonation.

« Le calage de la combustion est essentiel pour que le transfert d’énergie entre la combustion et le moteur se fasse correctement. Plus l’indice d'octane est élevé plus l’allumage est rapide, ce qui permet au piston d'être abaissé plus efficacement et plus longtemps », déclare Glenn Wilson.

Moteur de voiture avec injecteurs de carburant

Les injecteurs

Le rôle de l’injecteur est de disperser et mélanger le carburant à l'air d’une certaine façon et suivant un volume précis. Dans un moteur diesel, il faut injecter le carburant à haute pression par des orifices d'un diamètre équivalent à celui d'un cheveu.

Certains carburants peuvent encrasser les orifices des injecteurs, ce qui peut perturber le modèle de pulvérisation et provoquer ainsi une mauvaise combustion et une perte de puissance. « Les véhicules diesel peuvent être particulièrement vulnérables aux dépôts dans les injecteurs, qui affectent le modèle de pulvérisation », explique Glenn Wilson.

Le gazole Shell V-Power Nitro+ Diesel est élaboré pour restaurer et maintenir la puissance du moteur grâce à une protection active.

Soupapes d'admission du moteur de la voiture

Soupapes d'admission

Elles doivent s'ouvrir et se fermer plusieurs centaines de fois par minute afin de laisser entrer l'air ou le mélange air/carburant (en fonction du type de moteur) dans la chambre de combustion. Dans un moteur essence à injection classique, des dépôts peuvent se former au niveau de ces soupapes ce qui peut provoquer des problèmes.

« En cas de dépôt au niveau des soupapes d'admission, vous pouvez vous retrouver avec un moteur qui accélère faiblement à cause d'une perte de puissance disponible », déclare Glenn Wilson.

Le Shell V-Power Nitro+ est élaboré pour agir immédiatement sur les dépôts qui réduisent les performances.

Segments

Les segments de pistons sont conçus pour former un joint entre le piston et la paroi du cylindre, et pour glisser de haut en bas et de bas en haut plusieurs milliers de fois par minute.

« Je n’aimerais pas me retrouver dans un moteur, surtout en haut et en bas de la course des pistons, là où leur vitesse est nulle. Comme il est difficile de maintenir la lubrification, il y a des risques de frottements entre les segments et les parois des cylindres », ajoute Glenn Wilson.

Il est difficile d’assurer la lubrification à la rencontre de ces composants.  Les segments doivent garantir l'étanchéité pour empêcher le lubrifiant d'entrer dans l'espace de combustion, ce qui pourrait augmenter les émissions du moteur, et pour empêcher l'entrée des gaz de combustion dans le carter moteur.

C'est là qu’entre en scène un autre élément unique de la technologie Shell : « Le Shell V-Power Nitro+ contient la technologie FMT (Friction Modification Technology), conçue pour réduire les frottements dans les zones clés du moteur, et en particulier dans le piston. Il aide ainsi le moteur à tourner plus librement, ce qui libère une énergie importante et peut renforcer la puissance et l'accélération. Cela n'est qu'un exemple des avantages concrets pour les clients Shell tirés des enseignements du partenariat technique avec la Scuderia Ferrari. »

Plus d'informations

Anatomie d'un moteur : le système cardiaque

Le premier moteur à quatre temps a été breveté il y a près de 150 ans, et il a depuis connu de nombreuses évolutions. Nous allons essayer d'expliquer clairement ce qu'il arrive au carburant lorsque les moteurs modernes se mettent en marche.