Jump menu

Main content |  back to top

Actualités et communiqués de presse

Transport Multimodal : Des Approvisionnements Sur De Bons Rails

Le réseau européen de distribution Shell Bitumes associe voies fluviales, maritimes, ferrées et routières. Une combinaison gagnante pour mieux garantir la sécurité des approvisionnements clients.
CP Shell Bitumes Multimodal

Continuer de livrer, au bon moment, au bon endroit et en toute en sécurité, les bitumes selon les grades commandés par les clients dans un contexte d’approvisionnement excessivement changeant… cette préoccupation a été pour Shell Bitumes le moteur d’une réorganisation logistique entamée depuis plusieurs années à l’échelle européenne : le transport multimodal. 

 

Une transformation des approvisionnements au niveau européen réussie avec le soutien de partenaires privilégiés

Des partenariats établis avec des raffineries et des dépôts de bitumes allemands et néerlandais ont ainsi permis de structurer des routes d’approvisionnement combinant le transport terrestre et fluvial, le long du Rhin par exemple, ou maritime, entre les Pays-Bas, l’Irlande et la Norvège. En France, les nouveaux dépôts de Nantes et de Bayonne, approvisionnés par bateaux depuis les Pays-Bas, permettent de livrer  les clients de la façade atlantique depuis février pour le premier et à partir du mois de mai pour l’autre.

Ce dynamisme a conduit Shell Bitumes et le transporteur Groupe Charles André à concevoir des conteneurs chauffants spécialement adaptés au transport rail-route des bitumes. Recevant jusqu’à 28 tonnes de produits, conformément à la réglementation routière du transport combiné, ils se posent sur des châssis camions et sur des wagons. Ils répondent aux contraintes des installations des points de chargement et de dépôt européens, tout en offrant un important confort de déchargement et d’échantillonnage.

 Depuis février 2012, des tests en réel ont validé le design définitif de ces conteneurs dont les dix premiers exemplaires ont été livrés entre les mois de juillet et septembre suivant. « Les clients de la région lyonnaise, de la Drôme et de l’Auvergne sont ainsi les premiers bénéficiaires de ce transport multimodal, au rythme de trois départs hebdomadaires depuis la raffinerie de Godorf, en Allemagne, pour une arrivée à Vénissieux dès le lendemain », précise Laurent Sibuet, responsable Shell Bitumes des opérations pour la France et le Benelux.

Ces livraisons deviendront quasi quotidiennes avec l’arrivée d’une quarantaine de citernes supplémentaires au deuxième trimestre 2013. « Nous augmentons de manière significative les moyens de livraison disponibles à destination de ces mêmes régions, puis du reste de la France », souligne-t-il encore. Des approvisionnements de ce type devraient en effet se prolonger depuis l’Allemagne jusqu’au sud-est de la France. L’utilisation d’autres lignes de trains régulières, maîtrisées, avec des départs fréquents d’Allemagne ou d’ailleurs peut également être envisagée. Tous les produits bitumineux, routiers comme industriels, pourront être transportés par ces conteneurs.

 

La garantie d’une sécurité d’approvisionnement accrue

Cette sécurité d’approvisionnement, garantie par la régularité des déplacements ferroviaires, demande une gestion prévisionnelle des commandes assez précise. « Mais de plus en plus de clients soulignent le confort de cette ponctualité, remarque Laurent Sibuet. Ils règlent leur cadencement et la réception des camions sur les horaires précis des trains, ce qui peut même parfois faciliter leur organisation interne ». 

Le transport par barges à partir de Godorf devient aussi, pour Shell Bitumes, une modalité de livraison de ses clients français. La société SOPREMA, spécialisée dans le domaine de l’étanchéité, a en effet créé son propre dépôt de déchargement à Strasbourg et aménagé ses quais de déchargement, afin de bénéficier de livraisons par barge de plus de mille tonnes.

 

Anticiper pour assurer une qualité de service constante

Solution d’avenir à l’échelle européenne, le multimodal permet aujourd’hui à Shell Bitumes de bénéficier de plusieurs points d’entrée et de sortie pour ses produits. Alors que le ferroviaire seul implique des modifications d’installations importantes chez les clients et dans les dépôts, la combinaison rail-route permet de livrer n’importe quel poste d’enrobage. L’utilisation du rail (80 à 90%) sur l’essentiel des trajets réduit l’empreinte carbone du transport, en l’occurrence la consommation de carburant de 25 à 30%, et désengorge les routes. 

Aujourd’hui, nous couvrons 12 départements avec plus d’une centaine de centrales d’enrobage et d’usines de liants desservies (régions Auvergne et Rhône-Alpes) auxquelles on peut d’ores et déjà ajouter 7 autres départements encore plus au Sud. En utilisant d’autres lignes ferroviaires, il sera possible dans le futur de desservir une quinzaine de départements supplémentaires.

Alors que 2012 a été une année charnière pour Shell Bitumes avec la mise en place de ces nouveaux moyens de livraison, 2013 devrait être la confirmation de la pertinence de ces choix.

Contact Presse :

Marion Thillou, Marketing Manager France et Benelux, Shell Bitumes:

 +33 1 57 60 68 06

marion.thillou@shell.com

 

Société des Pétroles Shell

Immeuble les Portes de la Défense

307, rue d’Estienne d’Orves, 92708 Colombes Cedex SAS au capital de 640 401 744 euros

RCS Nanterre 780 130 175

À propos de Shell Bitumes

  • Shell Bitumes est la plus importante entité de marketing de bitumes au monde, et livre suffisamment de bitume pour recouvrir l’équivalent d’un kilomètre de route toutes les 4 minutes. 
  • Shell Bitumes est un leader dans le domaine de la technologie et a publié récemment la 6ème édition du « Shell Bitumen Handbook », qui couvre les sujets les plus récents de la technologie du bitume et de son utilisation.
  • Shell Bitumes propose également à ses clients des services de gestion des risques financiers, leur apportant une stabilité des prix améliorée, ce qui leur permet de planifier les budgets de leurs projets plus précisément.
  • Les solutions Shell Bitumes ont été utilisées dans de nombreux projets clés d’infrastructure en Europe, comme les autoroutes A14, M25, M6, M1 au Royaume-Unimotorway; l’A2 et l’A20 en Allemagne, et l’A54 (en ajouter d’autres) en France. Shell a également fourni ses bitumes pour les applications à fortes contraintes dans les plus importants aéroports d’Europe tels que Heathrow, Schiphol, Frankfort, Charles de Gaulle, Gatwick, etc.
  • Les solutions Shell Bitumes ont été utilisées également pour un certain nombre de circuits de Formule 1: Sepang (Malaysie), Sakhir (Bahrain), Marina Bay Street Circuit (Singapour), Hockenheim (Allemagne) and Yas Marina (Abu Dhabi).
  • Shell Cariphalte  est un produit qui a fait ses preuves et se différentie grâce à l’expertise technique de Shell et une expérience de plus de 40 ans dans le domaine des bitumes modifiés polymères.
  • En 1967, Shell développait le premier liant de synthèse. Aujourd’hui, Shell commercialise un liant clair, le Shell Mexphalte C, qui permet la construction de surfaces en enrobes clairs durables: couche de roulement de tunnel pour une meilleure visibilité, séparation des pistes cyclables et des voies de bus, solutions économiques et esthétiques pour l’aménagement paysager et les applications architecturales,  etc. 
  • Shell Bitumes dirige un réseau de Centres Techniques Régionaux situés dans des régions clés (Pékin en Chine, Strasbourg en France et Bangkok en Thaïlande). 
  • Shell a également établi son centre de Recherche & Développement dédié aux bitumes à Bangalore, Inde.

À propos de Royal Dutch Shell plc

Enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles, la société Royal Dutch Shell plc, dont le siège social est situé à La Haye, est cotée sur les places de Londres, d’Amsterdam et de New York. Les sociétés Shell opèrent dans plus de 80 pays et territoires à travers le monde, dans les secteurs de la production et de l’exploration pétrolière et gazière, de la production et de la commercialisation de gaz naturel liquéfié, de la fabrication et de la commercialisation et du transport de produits pétroliers et chimiques.

Elles participent également à des projets d’énergies renouvelables. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur www.shell.com

AVERTISSEMENT

Les sociétés dans lesquelles Royal Dutch Shell plc détient directement et indirectement des investissements sont des entités séparées. Dans le présent communiqué de presse, « Shell », « Groupe Shell » et « Royal Dutch Shell » sont parfois utilisés par commodité lorsqu’il est fait référence à Royal Dutch Shell plc et ses filiales en général. De même, les mots « nous » et « nos » sont également utilisés pour désigner des filiales en général ou ceux qui travaillent pour elles.

Ces expressions sont également utilisées lorsque l’identification de telle société ou de telles sociétés n’a pas d’objectif utile en soi.« Filiales », « filiales Shell » et « Sociétés Shell » telles qu’elles sont utilisées dans le présent communiqué de presse désignent les sociétés dont Royal Dutch Shell détient directement ou indirectement le contrôle, en ayant soit une majorité des droits de vote soit le droit d’exercer un pouvoir de contrôle.

Les sociétés dans lesquelles Shell a une influence significative mais pas de contrôle sont désignées par les expressions « sociétés associées » ou « associés » et les sociétés dans lesquelles Shell a un contrôle partagé sont désignées par l’expression « entités contrôlées conjointement ». Dans ce communiqué de presse, associés et entités contrôlées conjointement sont également désignés par  « investissements en capitaux propres ».

Le terme « Intérêts Shell » est utilisé par commodité pour indiquer les intérêts participatifs (par exemple, notre part de 23 % dans Woodside Petroleum Ltd.) directs et/ou indirects détenus par Shell dans une société en participation, un partenariat ou une société, après exclusion de tous les intérêts de tierces parties.

Le présent communiqué de presse contient des déclarations prospectives concernant la situation financière, et les résultats d’exploitation et d’activité de Royal Dutch Shell. Toutes les déclarations autres que les déclarations de faits historiques sont, ou peuvent être considérées comme, des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont des déclarations d’attentes futures reposant sur des attentes et hypothèses actuelles de management et qui font intervenir des risques connus et des incertitudes en raison desquels les résultats réels, performances ou événements peuvent différer de façon matérielle de ceux exprimés ou impliqués dans ces déclarations.

Les déclarations prospectives incluent, entre autres choses, des déclarations concernant l’exposition potentielle de Royal Dutch Shell aux risques de marché et des déclarations exprimant les attentes, convictions, estimations, prévisions, projections et hypothèses du management. Ces déclarations prospectives sont identifiées par leur utilisation de termes et d’expressions tels que « anticiper », « croire », « pourrait », « estimation », « attentes », « ont l’intention », « peuvent », « planifient », « objectifs », « prévisionnel », « probablement », « projettent », « vont », « cherchent à », « visent »,  « risques », « objectifs », « devrait » et termes et expressions similaires.

Il existe en outre un certain nombre de facteurs qui pourraient affecter les opérations futures de Royal Dutch Shell et pourraient entraîner des différences significatives entre ces résultats et ceux exprimés dans les déclarations prospectives incluses dans le présent communiqué de presse, y compris (mais sans s’y limiter) : (a) fluctuation des prix du pétrole brut et du gaz naturel ; (b) changements dans la demande des produits Shell ; (c) fluctuation des devises ; (d) résultats de forage et de production ; (e) estimation des réserves ; (f) perte de part de marché et concurrence du secteur ; (g) risques environnementaux et physiques ; (h) risques associés à l’identification pour acquisition de terrains et cibles appropriés, et réussite de la négociation et conclusion positive de telles transactions ; (i) risque de conduite d’activités dans des pays en développement et pays soumis à des sanctions internationales ; (j) développements législatifs, fiscaux et réglementaires y compris mesures de régulation concernant le changement climatique ; (k) conditions de marché économiques et financières dans différents pays et régions ; (l) risques politiques y compris les risques d’expropriation et de renégociation des termes des contrats avec des services gouvernementaux, retards ou avancements dans l’approbation de projets et retards dans le remboursement de coûts partagés ; et (m) changement de termes d’échange.

Toutes les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse sont expressément qualifiées dans leur intégralité par les déclarations prudentes contenues ou désignées dans cette section. Les lecteurs ne doivent pas s’appuyer de façon excessive sur les déclarations prospectives. Des facteurs supplémentaires pouvant affecter les résultats futurs figurent dans le document 20-F Royal Dutch Shell pour l’exercice achevé au 31 décembre 2013 (disponible à l’adresse www.shell.com/investor et www.sec.gov).

Ces facteurs doivent également être pris en compte par le lecteur. Chaque déclaration prospective n’est valable qu’à la date du présent communiqué de presse, à savoir le 1er décembre 2015. Ni Royal Dutch Shell ni aucune de ses filiales ne s’engagent à actualiser ou à réviser de façon publique toute déclaration prospective suite à de nouvelles informations, événements futurs ou autres informations. Au vu de ces risques, les résultats peuvent différer de façon matérielle de ceux indiqués, impliqués ou inférés à partir des déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse.

Aucune assurance ne peut être donnée sur le fait que les versements de dividendes vont à l’avenir égaler ou dépasser ceux indiqués dans ce communiqué de presse, ou sur le fait qu’ils seront effectués.

Il est possible que nous ayons utilisé certains termes dans le présent communiqué de presse que les recommandations de la SEC (Commission des opérations de bourse des États-Unis) nous interdisent strictement d’inclure dans les enregistrements que nous déposons auprès de la SEC. Les investisseurs américains sont vivement invités à étudier attentivement les informations publiées dans notre Formulaire 20-F, Fichier n° 1-32575, disponible sur le site web de la SEC à l’adresse www.sec.gov. Vous pouvez également obtenir ce formulaire auprès de la SEC en appelant le 1-800-SEC-0330.