Shell Cariphalte Racetrack

Le circuit Bugatti du Mans fait peau neuve grâce au bitume Shell Cariphalte Racetrack

Après plus de 12 ans d’utilisation intense, le circuit Bugatti du Mans présentait encore une excellente structure. Néanmoins, une rénovation de sa couche de roulement s’imposait, notamment du fait de la polyvalence des compétitions qu’il accueille, les motos étant particulièrement sensibles au changement d’adhérence.

Ghislain ROBERT – Directeur Technique de l’Automobile Club de l’Ouest (ACO) Le Mans Resort - nous confie : « Il faut bien comprendre que le grip est une chose très importante, et ce dans toutes les conditions météorologiques. C’est pour cela que le bitume Shell Cariphalte Racetrack correspond exactement à nos attentes. Il permet, grâce à sa forte cohésion vis-à-vis des agrégats et à une forte capacité de drainage du circuit, d’obtenir les résultats attendus».

Ainsi, les 4.185 km du circuit Bugatti ont été revêtus d’un enrobé bitumineux, réalisé à partir d’un liant modifié de haute performance, et spécialement développé pour les pistes des circuits de course. Il présente en outre une résistance à l’arrachement très forte et a été mis en œuvre sur de nombreuses pistes à travers le monde, comme le Nürburgring et Hockenheim en Allemagne, ainsi que le circuit d’essai privé de Ferrari à Fiorano en Italie.

« Grâce à Shell, nous avons pu élaborer un enrobé qui corresponde exactement à nos attentes, avec un bitume très spécifique répondant aux exigences des pilotes et de l’organisateur que nous sommes sur le circuit des 24 Heures du Mans », continue Ghislain ROBERT. « C’est pour cela que nous avons sélectionné le bitume Shell, mais aussi des granulats très spécifiques avec une abrasivité très forte, qui correspondent à un cahier des charges qui a été élaboré avec les manufacturiers de pneumatiques » poursuit Mr ROBERT.

Au cours de la réfection réalisée par Eurovia (filiale HRC) du 10 au 27 octobre 2016, plus de 50 000 m2 d’enrobés ont été rabotés et remplacés. La nouvelle piste offre ainsi un meilleur grip et un roulement plus uniforme – paramètres cruciaux pour la performance des pilotes lors de compétitions telles que les 24 Heures du Mans, le Grand Prix de France Moto, le championnat européen de courses de camions et d’autres compétitions françaises.

Dominique Le Mèner, Député de la Sarthe, Président du Conseil Départemental et Président du Syndicat Mixte du Circuit des 24 Heures du Mans explique : « A l’image du laboratoire technologique permanent pour l’innovation des voitures ou des motos, c’est aussi sur la piste du Circuit des 24 Heures du Mans que Shell a pu prouver la technicité et la performance de ses produits pour répondre à une forte exigence et des conditions d’applications expresses. Le Syndicat Mixte du Circuit des 24 Heures du Mans, maître d’ouvrage et financeur, est fier du résultat et de la qualité de la piste. »

Pierre FILLON, Président de l’ACO ajoute : « La dernière réfection totale du circuit Bugatti datait de 2004. S’il n’était pas à proprement usé, il était hétérogène et certaines parties causaient une gêne pour les pilotes. Avec la maîtrise d’ouvrage confiée au Syndicat Mixte du Circuit des 24 Heures du Mans, le circuit a fait peau neuve. Le nouveau bitume, mis en place grâce à l’expertise de Shell qui est également le fournisseur officiel de carburants sur les

24 Heures du Mans, le FIA WEC et l’ELMS, revêt un caractère ultra technique et va possiblement améliorer les performances et la sécurité des motos ainsi que des voitures, grâce à une meilleure adhérence. ».

La préservation de l’environnement est un thème cher à l’ACO et au Syndicat Mixte du Circuit des 24 Heures du Mans, le maître d’ouvrage des travaux. C’est pourquoi Shell Cariphalte Racetrack a été choisi non seulement pour sa facilité d’application, mais également pour les bénéfices offerts par son additivation en Shell Bitufresh – un produit neutralisant les substances responsables des odeurs de bitume.

Pour en savoir plus sur Shell Cariphalte

Case Study – Le Mans Racetrack

 

Shell Mexphalte C LT

Shell Mexphalte C et les trottoirs de Brive – une histoire couleur ivoire

Road side street

Brive-la-Gaillarde a récemment connu un chantier de grande ampleur qui s’est déroulé sur plusieurs mois : la réfection de l’Avenue Kennedy, véritable trait d’union entre la ville et sa commune limitrophe de Malemort-sur-Corrèze. En point d’orgue, la finition des trottoirs de l’avenue avec un enrobé couleur ivoire à base du liant de synthèse Shell Mexphalte C.

Le projet a été déroulé avec l’entreprise Devaud TP, partenaire Shell depuis des années sur la région.

L’entreprise Devaud TP se positionne comme un des spécialistes des enrobés colorés. « Ils sont résistants car plus élastiques que le béton désactivé, ils sont également moins chers à poser et à entretenir. Ils permettent d’économiser beaucoup », explique Xavier Devaud, son Président.

Dans sa réponse à l’appel d’offres organisé par la Communauté d’Agglomération du Bassin de Brive, la ville de Brive, la mairie de Malemort et le Conseil départemental, Devaud TP a proposé un enrobé ivoire dont la couleur rappelle celle des façades de la ville. Plutôt que du béton désactivé, certes naturellement clair mais qui peut parfois se fissurer, cette solution permettait d’égayer l’avenue en reproduisant les tonalités dominantes de l’architecture briviste tout en bénéficiant, sur le plan technique, de la souplesse et de l’élasticité que le bitume confère à l’enrobé. La couleur claire a un autre avantage : plus réfléchissante, elle permet d’économiser de l’énergie électrique utilisée pour l’éclairage urbain.

L’enrobé de couleur est affaire de spécialiste. Il ne s’agit pas simplement de mélanger des granulats, des « graviers » avec la bonne formule d’enrobé, mais aussi maîtriser l’utilisation des colorants qui vont transformer et améliorer la couleur, à la nuance près. C’est l’alchimie de ces composants qui a permis d’obtenir la teinte claire désirée, plus rare et qui n’a rien à voir avec la couleur miel qu’on voit parfois. C’est là qu’intervient l’art de notre partenaire, Devaud TP, qui possède son propre laboratoire pour trouver les teintes qui vont séduire les maîtres d’œuvre.

main road

En effet, explique Xavier Devaud: « le bitume coloré réagit aux UV, la couleur varie. On ne se rend pas compte à quel point les surfaces au sol sont fortement exposées aux rayons du soleil et même de la lune tout au long de l’année. »

Pour arriver à la formule idéale, l’entreprise Devaud TP a choisi de travailler avec Shell Bitumes, en qui M. Devaud voit « un véritable partenaire technique ».

L’expertise de Shell dans les liants colorés est indéniable : son produit phare Shell Mexphalte C est utilisé dans des projets d’aménagement urbain partout dans le monde. En outre, l’équipe de support technique et le centre de R&D européen à Illkirch près de Strasbourg apportent l’expertise et assurent le suivi auprès des clients dans ce type de projet.

Comme le souligne Flavien TEURQUETIL, directeur Technique Shell Bitumes : « Il est important pour nous de bien comprendre le projet et les besoins de notre client. C’est pour trouver la meilleure solution aux challenges du projet que nous avons travaillé avec l’Entreprise Devaud TP pour optimiser la formulation de l’enrobé au laboratoire et l’accompagner pour le suivi du chantier. Construire ensemble, trouver des solutions ensemble – voilà la meilleure récompense de notre activité. »

Shell a donc accompagné Devaud TP sur le terrain tout au long des tests que l’entreprise a mené dans son laboratoire de Brive. Le défi portait aussi sur la capacité à reproduire une teinte identique sur l’ensemble de la quantité posée : plus d’un hectare de trottoirs de chaque côté de l’avenue, qui ont nécessité 10 jours de travail d’équipe.

A en voir les résultats, nous sommes fiers d’avoir contribué à ce projet et d’avoir aidé notre partenaire Devaud TP à proposer au client final une solution qui réponde à ses attentes - durable, sûre et esthétique.

Vous voulez savoir plus sur Shell Mexphalte C?

Shell Mexphalte C P3J

Shell Bitumes intervient dans les travaux de renovation des parvis de la Gare Saint Lazare (Paris 8e)

Sur plus de trois kilomètres de chaussée couverte et en tunnel, le Shell Mexphalte C LT fait la démonstration de ses avantages en matière de confort de mise en œuvre et de sécurité routière.

L’appel d’offres provenait de l’administration des Ponts et Chaussées des autoroutes du Luxembourg. Il spécifiait l’utilisation d’un liant synthétique clair pour la réalisation d’enrobés de couleur destinés aux trois kilomètres de chaussée des nouveaux tunnels permettant de relier le nord et le sud du pays, entre Mersch et Luxembourg. « Seul Shell Bitumes, avec lequel nous avons l’habitude de travailler, était en mesure de répondre à la cadence des livraisons voulue par les exigences du chantier », précise Mickael Ferry, responsable qualité et production sur les postes d’enrobage du groupe luxembourgeois Karp-Kneip.

Au programme des travaux, la réalisation des chaussées des deux tubes des tunnels du Grouft et du Stafeltert, reliés par une tranchée couverte, soit respectivement 60 000, 30 000 et 3 000 m2. 5 000 tonnes d’enrobés sont mis en œuvre pour le tunnel du Grouft, entre les 26 et 29 mai 2015, 300 tonnes pour la tranchée couverte le 6 juin et 2 500 tonnes pour le tunnel du Stafeltert les 18 et 19 juin.
« D’un point de vue logistique, Shell Bitumes a mis à notre disposition une cuve de stockage supplémentaire, ainsi que des camions spéciaux de transport de bitume clair. Nous sommes ainsi montés jusqu’à une cadence de 220 tonnes à l’heure pour la production des enrobés de couleur. Ce que nous sommes les rares dans la région à pouvoir faire », souligne Mickael Ferry.

Le Shell Mexphalte C LT a permis de répondre parfaitement au cahier des charges :

  • Obtenir une couche d’enrobé blanche la plus lumineuse et réfléchissante possible afin de réduire les coûts d’éclairage des tunnels.
  • Augmenter la sécurité lors de l’entrée sous les tunnels qui constitue souvent une zone d’ombre et réduire les risques de somnolence sous des tunnels aussi longs.

« Nous avons aussi choisi le Shell Mexphalte C LT pour la bonne raison qu’il s’agit d’un produit basse température, qui permet de fabriquer un enrobé bitumineux entre 130 et 150 degrés, ce qui lui apporte un confort de mise en oeuvre très important lorsque l’on travaille dans un tunnel : il dégage beaucoup moins de fumées de bitumes qu’un autre produit », explique encore Mickael Ferry.

Pour en savoir plus sur Shell Mexphalte C

 

 

Plus d’informations

À propos de nous

Nous nous efforçons  de répondre au mieux aux attentes de nos clients, en tenant compte des aspects économiques, environnementaux et de sécurité.